C’est injuste la vie mais bon c’est comme ça. C’est vexant quelques fois. Comme on aime, on se sépare, on perd et on naît, on renaît et on meurt. Cette semaine, je suis morte plusieurs fois. C’est vexant la vie et je m’émerveille aussi. Pris dans cette tension, il faut savoir déployer ses bras. C’est ce que fait la peinture de Florence. Ses toiles m’ouvrent grand les bras, me recueillent, et m’assurent que je ne suis pas seule dans mon effroi. Le regard du personnage d’Attirance se pose sur moi comme une douceur, sa bouteille m’enjoint à oublier ce qui inconfortablement m’habite. Le visage posé sur sa main, pensif, installé dans le chaos de ses couleurs, il sourit. C’est la situation dans laquelle nous met la peinture de Florence. La force de son trait immobilise le regard, l’harmonie des couleurs nous réchauffe. C’est une peinture franche. Au-delà de son talent de coloriste, Florence Grenot donne corps à ses paysages et scènes de vie par quelques traits faisant apparaitre la figuration. Joyeuse dans sa vie, elle a eu le don de guérir l’autre par sa peinture
Sinem Sahin, curateur

https://www.tatiss.org/expositions